Les Bacchantes d’Euripide

€9.00
5 500.00CFA

Les Bacchantes constitue, pour Soyinka, une pièce « clairement subversive », mais aussi une « célébration de la vie , sanglante et tumultueuse », de la mort, « de l’ordre et du chaos ». Ce « banquet prodigieux, barbare », cette manifestation clairvoyante du besoin universel de l’homme de se mesurer avec la « Nature », le grand dramaturge nigérian l’a conçu, dans son adaptation, comme une « fête communautaire », mêlant musique, danse et chant. Frappé par la ressemblance de Dionysos et d’Ogun, dieu yoruba des métaux, du vin, de la création et de la guerre, Wole Soyinka oppose au despotique Penthée (« Je veux de l’ordre »),les Bacchantes et le peuple de Thèbes, les esclaves et les paysans. Ainsi, la Ménade Agavé déchire de ses propres mains son fils Penthée. Sang versé sur la terre nourricière, qui se transforme, finalement, en vin... Ponctué de chants traditionnels de louange yorubas ainsi que d’extraits de son long poème Idanre, écrit lors d’une nuit de pèlerinage au sanctuaire d’Ogun, ce drame rituel, fort bien traduit par Etienne Galle, est un magnifique hommage à la tragédie grecque autant qu’un superbe exemple d’un dialogue des cultures, audacieux et réussi.

Référence: 732
Catalog: 
isbn: 
2-87693-009-9
no_revue: 
0
titre: 
Les Bacchantes d’Euripide
Parution: 
1993
Nombre de Pages: 
96
Nom Auteur: 
Soyinka
Prénom Auteur: 
Wole
Pays: 
Nigéria
Rang: 
1
Auteurs: 
Editions: 
Reliure: 
Cousu
Collé